La trilogie Silo de Hugh Howey

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Alors que notre critique littéraire préférée profite pleinement de son voyage, l’équipe de Badachaboum – Paris vous propose, ce mois-ci, la critique d’une trilogie un peu particulière : « Silo » de Hugh Howey.

trilogie-silo-hugh-howey-Badachaboum-ParisA l’origine Silo était une nouvelle auto-publiée par son auteur sur Amazon en 2011. Face au succès retentissant de son écrit, Hugh Howey décida finalement d’écrire une trilogie qui comprend « Silo », « Silo – Origines » et « Silo – Générations ».
Silo est un roman de science-fiction post-apocalyptique. En effet, à une époque indéterminée, les êtres humains sont obligés de vivre dans un immense bunker souterrain afin de se protéger des conditions de vie mortelles qui règnent à la surface de la terre. Le shérif, dont la femme est morte pour avoir demandé à sortir, décide de mener une enquête sur les raisons qu’elle pouvait avoir de réclamer ceci. Il devient vite convaincu qu’un complot cache la vérité au peuple du Silo.

Malgré les quelques défauts de la trilogie, l’équipe de Badachaboum – Paris a beaucoup apprécié la lecture des romans de Silo. Nous reconnaissons que l’histoire est parfois prévisible et que les personnages ne sont pas aussi recherchés qu’ils pourraient l’être. Cela ne nous empêche absolument pas de prendre un réel plaisir à suivre l’enquête et à attendre la résolution de l’histoire avec impatience. Les livres se lisent très facilement ; nous avons dévoré les 400 pages qui composent chacun des trois tomes.
Néanmoins, c’est un livre dont il ne faut peut-être pas trop attendre afin de ne pas être déçu. Il est entraînant et permet de se changer les idées, captivé par l’enquête.

L’équipe de Badachaboum – Paris conseille la trilogie Silo pour occuper vos longues soirées d’hiver avec un bon chocolat chaud.

« Ce n’était pas seulement le tabou du nettoyage, la peur du monde extérieur. C’était l’espoir. Cet espoir mortel et inexprimé qui vivait en chaque habitant du silo. Un espoir ridicule, fantastique. L’espoir que, peut-être pas pour soi, mais pour ses enfants, ou pour les enfants de ses enfants, la vie au-dehors redevienne un jour possible, et ce, grâce au travail du DIT, grâce aux épaisses combinaisons qui sortaient de leurs laboratoires. »

Trilogie Silo de Hugh Howey
Actes Sud – 23€ par livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>