This is not a love story de Alfonso Gomez-Rejon

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★★★

L’équipe de Badachaboum – Paris n’était pas enthousiasmée par le dernier film de Alfonso Gomez-Rejon. Nous avons toutefois eu la possibilité d’aller le découvrir en avant première ; c’est donc, septiques, que nous nous sommes rendues dans la salle obscure pour l’adaptation du livre de Jesse Andrews, This is not a love story.

Greg est un lycéen introverti, particulièrement adepte de l’autodérision, qui passe la majorité de son temps à réaliser des parodies de grands films classiques avec son seul ami, Earl. Lorsque sa mère le force à passer du temps avec Rachel, une voisine atteinte de leucémie, son projet de finir ses années lycées le plus discrètement possible est mis à mal.

Nous n’allons pas vous mentir ; une partie de l’équipe de Badachaboum – Paris a tendance à rejeter les films qu’elle considère comme trop niais. Ceux sur les jeunes filles atteintes d’une maladie grave sur un fond d’histoire d’amour font partis de ces films avec lesquels nous avons du mal à accrocher : n’est-il donc plus possible de montrer un bel amour sans que les bons sentiments dégoulinent de tous les côtés ? Et bien figurez-vous que si, ce film existe et nous l’avons trouvé !
This is not a love story est un film particulièrement réussi dont l’esthétique de la réalisation est la première chose qui nous a instantanément plu. En effet, les plans sont beaux, très beaux même !
L’histoire de ce film, qui a été traitée tant de fois au cinéma, est ici racontée d’une manière originale. Les personnages – qui sont merveilleusement incarnés par des acteurs talentueux – nous séduisent par leur caractère si différent et on est rapidement touché par cette relation amicale improbable. Parce que This is not a love story n’est pas une simple histoire d’amour ; c’est bel et bien une histoire d’amitié entre deux adolescents qui apprennent l’un de l’autre et grandissent ensemble à leur manière.
C’est aussi une déclaration d’amour que ce film fait ici au cinéma : le passe-temps de Greg et de son ami Earl permet de mettre en avant des classiques du genre. Leurs parodies sont également le meilleur moyen pour comprendre que l’humour et le drame se mélangent à la perfection. Ce film nous a effectivement fait vivre de nombreuses émotions : du rire aux larmes, nous prenons conscience que le cinéma n’est pas seulement de belles images mais aussi une grande histoire.

L’équipe de Badachaboum – Paris est conquise et vous conseille, sans hésiter, This is not a love story de Alfonso Gomez-Rojen. De notre côté, on retournerait bien le voir.

© 2015 Twentieth Century Fox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>