The Master de Paul Thomas Anderson.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★☆☆

Freddie (Joaquin Phoenix) est un vétéran violent, obsédé et alcoolique qui a beaucoup de difficultés à se réinsérer dans la société. Ce n’est que lorsqu’il rencontre Lancaster Dodd (Philip Seymour Hoffman) qu’il semble se retrouver grâce au mouvement, La Cause, que dirige ce dernier.

Si on ne devait retenir qu’une qualité de ce film ce serait le jeu de ses acteurs. En effet, on remercie chaleureusement Paul Thomas Anderson d’avoir sorti Joaquin Phoenix de sa « retraite ». La psychologie de son personnage torturé est visible grâce au jeu plus que magistral de l’acteur. Philip Seymour Hoffman n’a pas à le jalouser néanmoins, il tient parfaitement tête à l’ancien retraité en incarnant ce gourou avec un charisme évident. Du côté des défauts, il est important de souligner la longueur de certaines scènes. Ajoutons également qu’une fois les lumières rallumées, un gros doute nous prend – quelle était la signification de telles ou telles scènes – pour au final laisser place à une énorme incompréhension…

La question est donc : Malgré l’équilibre qui se créé entre les plus et les moins de ce film puisqu’ils se valent finalement, devons-nous vous conseiller d’aller le voir ?
Comme nous n’avons pas su répondre à cette question, nous avons décidé de vous donner pour mission d’aller le voir, tout simplement, et de venir vite nous en parler sur Badachaboum-Paris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>