[PASSÉ] Sziget France Festival!

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Le Sziget c’est quoi ?

Sziget, en hongrois, ça veut dire île. En 1993, Péter Müller, rockeur hongrois et Károly Gerendai, programmateur musical, découvrent un ancien terrain militaire sur l’île d’Obuda, au cœur de Budapest. Ils y imaginent un lieu où les musiciens pourraient partager et se produire, mais aussi un lieu de culture, de spectacles, de découvertes, de débat… En 1993 naît le Diáksziget, ou l’île des étudiants, ancêtre du Sziget.
Rassemblant près de 400 000 personnes durant la deuxième semaine du mois d’août, il est souvent considéré comme le Woodstock européen et remporte même en 2012 le titre de Meilleur Grand Festival Européen décerné par les EuropeanFestival Awards.

5 bonnes raisons d’aller au szigetfestival :

1 – Malgré ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas cher environs 200€ les 7 jours de concerts. De l’alcool, et tout ce qui existe question nourriture à des prix plus qu’abordables, et ce, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

2 – C’est l’équivalent d’un mois de vacances question dépaysement – 1 île, 7 jours, pas de choses précieuses sur nous, on oublie tout, on se baigne dans le Danube (parce que cette année une plage avec bar et musique sera installée pour une baignade légale dans le Danube), on est sur une île privatisée au milieu de Budapest, l’argent ressemble à des billets de monopoly, bref, on décroche, vraiment.

3 – Il y existe tous les styles de musique, et ce de 15h à 4h du mat, du petit groupe inconnu qu’on aurait jamais eu l’occasion de découvrir ailleurs à notre star préférée qu’on avait toujours rêvé de voir en vrai.

4 – On y croise des lapins roses (mais aussi, on s’y déguise, on se maquille, on fait des photos avec des inconnus, on parle toutes les langues, on croise des gens qu’on connait et qu’on a pas vu depuis des mois…).

5 – On passe la semaine en haut de maillot de bain et mini short sans se faire emmerder (bon le dernier week-end, les mecs sont un tout petit peu plus chiants mais toute la semaine c’est le paradis de la tranquillité).

Quelques conseils tout de même …
- ne pas s’attarder le dernier jour, lundi 12 août – les hongrois ne blaguent pas avec le mot « rangement », tout est bouclé à 10h du matin.
- ne pas s’offusquer du manque de sourire des hongrois; ils sont comme ça.
- prendre sa douche en pleine nuit ou en pleine après-midi; sinon c’est bondé.
- trouver une prise sur une des bornes qui traînent quelque part et bavarder pendant que le téléphone charge plutôt que de payer le stand de rechargement de batterie téléphonique.
- prévoir un bon pull pour entre 4h et 9h du matin.

Et surtout s’éclater…
Let’s Sziget !

La programmation (ainsi que le site internet avec les infos pratiques et la vente en ligne de tickets), c’est par ici.
La page Facebook, c’est par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>