Pentagon Papers

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★★★

Lorsque l’on a découvert ce film, on s’est dit qu’il trichait. Steven Spielberg, Tom Hanks et Meryl Streep ? Un mix prometteur qui ne pouvait donner qu’un très beau film. Toujours un peu inquiètes d’entrer dans une salle de cinéma avec de trop grandes attentes, c’est donc sur nos gardes que nous avons décidé d’aller découvrir Pentagon Papers.

C’est dans les années 1970, aux Etats-Unis, que le réalisateur nous entraîne. On y rencontre Katharine Graham, gérante du Washington Post depuis le décès de son mari, quelques jours avant l’entrée en bourse de ce dernier. Cependant, c’est un autre évènement, bien plus important, qui est sur le point d’arriver : Le New York Times rend public des parties d’un rapport classé secret-défense émanant du département de la défense à propos de la guerre du Viêt Nam. La réponse de Nixon est immédiate et le journal se fait censurer. Débute alors une autre guerre, unissant journaux américains et civils pour défendre la liberté d’expression et la démocratie.

Il ne nous faut pas beaucoup plus qu’un plan pour être absorbées par le film. Le rythme est prenant, les images superbes, notamment celles concernant la fabrication des journaux à l’époque, et on a presque l’impression d’être, nous aussi, en train de courir après un scoop dans le Washington des années 70. Si l’on ne connait pas un minimum les faits historiques, il est préférable de rester bien concentrés car de nombreux détails sont donnés. Cependant l’histoire reste claire et, une fois les différents protagonistes repérés, on peut se concentrer sur les rebondissements. Les acteurs sont parfaits ; oui, on le savait déjà, mais on le découvre encore, et si ce n’est pas une autre preuve de leur performance alors on ne sait pas ce que c’est. Meryl Streep parvient à jouer une femme pleine de doutes qui accepte la place des femmes de l’époque tout en étant forte et passionnée. Tom Hanks est parfait même jusqu’à sa posture. Le reste du casting l’est tout autant ; chaque acteur joue parfaitement son rôle et aucun soupir ne nous fait à sortir de l’univers où Spielberg nous a plongé. Plus encore, les dialogues et certaines citations nous y maintiennent au point d’en avoir des frissons. On y redécouvre une époque, pas toujours évidente pour nous, où la presse et ses reporters avaient une réelle importance pour un pays et défendaient des valeurs essentielles à la démocratie.

Nous avons donc adoré le film Pentagon Papers. Nous avons été complètement bluffées et pourrions même le revoir dès à présent. Nous manquons donc peut-être d’objectivité… et serions ravies d’en discuter avec des personnes ayant moins aimé. A vos commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>