Le mystère des livres disparus de Ian Sansom

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Notre équipe adore les librairies en tout genre. C’est au détour d’un café qui vendait des livres d’occasion que nous avons été attirées par la couverture colorée et prometteuse de celui-ci : Le mystère des livres disparus de Ian Sansom.

Le mystère des livres disparus de Ian SansomIsraël Amstrong est un londonien d’une trentaine d’années. Il aurait aimé être payé à pouvoir dévorer les livres du monde entier mais n’ayant pas trouvé ce travail-là, il s’est rabattu sur le choix de libraire. Jusqu’alors, il occupait un poste pas très respectable à Londres mais tout ça est terminé puisqu’il s’apprête à commencer une nouvelle vie en Irlande du nord, en tant que bibliothécaire de la ville de Tumdrum. Bon ça, en réalité, c’est ce qui était prévu. Mais vous savez dans la vie…

Nous étions à la recherche d’un livre léger mais agréable pendant nos vacances d’été et l’ouvrage de Ian Sansom nous a ravi. Nous avons été complètement accrochées et avons ri au point que nos voisins nous regardaient étrangement. On suit le drôle de personnage qu’est Israël Amstrong sans savoir si il est adorable ou insupportable. On imagine sans problèmes les situations où il se retrouve et ce n’en est que plus drôle. L’enquête est bien ficelée et on se laisse agréablement mené jusqu’au dénouement, qu’on aurait presque oublié tant on était pris dans les péripéties du personnage. Le petit plus final ? On ignorait qu’il y avait une suite : Le mystère du magicien disparu. Il ne nous reste plus qu’à nous la procurer !

On vous recommande donc cette enquête farfelue qui saura mettre de la couleur dans vos trajets de métro. Notre équipe l’a aussi lu dans sa langue originale, en anglais. Le niveau n’est pas trop élevé et peut être accessible à quelqu’un ayant un anglais moyen.

« Retrouvez quinze mille livres de bibliothèque disparus, tout seul, dans un endroit que vous ne connaissez pas, au milieu de gens dont vous vous méfiez et se méfient en retour, le tout habillé de vêtements qui ne vous appartiennent pas, c’est clairement plus facile à dire qu’à faire, et cependant telle était la tâche et le défi que se fixait Israël Armstrong, désormais chiffonné à souhait, et qu’il entreprenait avec une bonne humeur et un courage caractéristiques.
« oh bon sang ! Cochonnerie ! Saloperie de saloperie de cochonnerie de… Put… »"

Le mystère des livres disparus de Ian Sansom
Broché – 19,80€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>