Les Minions de Pierre Coffin et Kyle Balda

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★☆☆

Cela fait des mois que la publicité nous prépare : le spin off des Minions, ces adorables créatures sorties du film d’animation Moi, Moche et Méchant, arrivent au cinéma. Après avoir souri aux spots TV, été tentées par un menu enfant de fastfood ou retrouvées quelques minions sur nos canettes de soda, la date fatidique est enfin arrivée et nous avons pu partir à la découverte de l’histoire des minions !

Le spin off, dérivé du film, Moi, Moche et Méchant, met cette fois en avant des personnages secondaires, les Minions qui nous racontent leur histoire. Une voix grave nous narre ainsi leur évolution dans le monde, depuis les dinosaures jusqu’aux années 1970. On apprend ainsi que Gru n’était pas leur premier méchant puisque ces drôles de bestioles jaunes au langage étrange ont un unique but dans leur existence : trouver le plus grand méchant à servir. Après plusieurs déceptions et mésaventures, les minions finissent par abandonner la quête et vivent en autarcie. Jusqu’au jour où, la déprime pointant sérieusement le bout de son nez et la file d’attente chez le psy s’allongeant, le minion Kevin décide de partir à la recherche de leur nouveau boss. Commence alors l’aventure…

Commençons par ce point : nous adorons les minions. Ces Schtroumpfs gargamélisés contemporains nous ont toujours beaucoup fait rire dans Moi, moche et méchant 1 et 2. Pourtant, avant d’assister à la séance, nous avions tout de même une crainte : les minions n’auraient-ils pas été survendus et ne risqueraient-ils donc pas de nous décevoir ? Mais, dès les premières notes du film, on ri, rassuré. L’histoire est entraînante et on suit avec plaisir Kevin, Stuart et Bob. Les blagues sont pour la plupart réussies et on rit et sourit pendant toute la durée du long métrage. On apprécie la réécriture des histoires des méchants version minions (le compte Dracula, Napoléon, …). Enfin, la bande son est vraiment très agréable pour les oreilles. Cependant, loin d’être déçues, nous ne sommes pas transportées. On passe 1h30 amusante et tranquille et on est content de retrouver ces petites créatures. Pourtant certains personnages secondaires, tels que Gru et Agnès, nous manquent. D’autres personnages secondaires, bien présents – comme la famille ou le mari de Scarlett – auraient peut être mérités plus d’attention. L’arrivée du petit Gru aurait aussi pu être introduit avec plus de subtilité. Selon nous, plusieurs scénarios entre les minions et lui auraient pu être exploités.

Les Minions est un donc un film sympathique où l’on passe un bon moment. Cependant, notre équipe l’a trouvé moins captivant que Moi, Moche et Méchant. Nous vous conseillons donc de vous y rendre mais sans grandes attentes, au risque d’être déçu. On vous rassure : on a tout de même envie de crier « banana » en sortant de la salle de cinéma !

Crédit photos : © Universal Pictures International France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>