[CLOTURE] “Je suis moi. Je vous ressemble peut-être, mais si vous regardez mieux, vous verrez que je ne suis en rien comme vous. Je suis très différent.”

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page
Attention, cette exposition n’est plus présentée à Paris !

Nous lui donnons : ★★★★★

Keith Haring, c’est l’homme derrière les dessins colorés d’hommes simplifiés au maximum que l’on retrouve décliné sous toutes les formes (carnets, affiches, tasses, …).

L’artiste américain est un anarchiste homosexuel désirant sensibiliser la population contre l’hyper médiatisation et le pouvoir, il choisit intentionnellement de réutiliser toujours les mêmes symboles dans ces tableaux afin que le spectateur puisse le comprendre rapidement et facilement. De la même manière il donne très peu de titre à ses œuvres afin de laisser libre cours à la pensée populaire. Accessible à tous, il devient alors un des artistes les plus commercialisés dans le monde capitaliste.

Les expositions complémentaires du 104 CENTQUATRE et du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris tentent de surligner la ligne politique de l’artiste et ainsi de mettre en évidence les combats qu’il menait. Les explications sur la symbolique de l’artiste sont bien mises en avant pour permettre au spectateur de comprendre dès le début de la visite. Bien qu’assez similaire, les deux expositions se distinguent rien que part le lieu.

Le 104 est un centre culturel et artistique qui laisse libre cours aux artistes parisiens pour exprimer leur art. Malgré le monde impressionnant qui se tasse dans les lieux, l’ambiance agréable permet d’accepter plus facilement une queue qui s’annonce longue. L’exposition rassemble une cinquantaine de tableaux gigantesques dans des salles alors que 3 statuts et le work shop dominent la cours. Une demie-heure suffit pour faire le tour de l’expo, comme un avant goût du Musée d’art Moderne.

L’exposition au MaM est bien plus complète, plus de 200 œuvres variées attendent le visiteur. Il y trouvera des toiles, des vases, des tableaux phosphorescents, des photos, des tags, mais également beaucoup de monde. Une bonne heure est nécessaire afin de percevoir toute la subtilité de Keith Haring et il est agréable de prendre le temps de se laisser porter par son oeuvre. Le petit plus : il est possible de profiter ensuite de la gratuité des expositions permanentes pour faire un tour dans tout le reste du musée.

Notre conseil est donc de faire les deux expositions si vous avez le temps : la place pour la deuxième exposition étant au tarif le plus bas (5,5€ ou 3€) avec le premier billet , à condition, bien évidemment, de le conserver.

Keith Haring – the political line
du 19 avril au 18 août

MUSEE D’ART MODERNE
11 av. du Président Wilson 75116 Paris
Métro 9 Alma-Marceau ou Iéna
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h
Plein tarif : 11€
Tarif réduit : 8€ (plus de 60 ans, enseignants, chômeurs, famille nombreuse)
Demi-tarif : 5,50€ (jeunes 14-26 ans + RMIste)
Gratuit pour les moins de 14 ans

CENTQUATRE
5, rue Curial 75019 Paris
Métro 7 Riquet ou Stalingrad
Métro 2,5 Stalingrad
Métro 12 Marx Dormoy
Du mardi au dimanche de 13h à 19h30 (dernière entrée 19h)
Plein tarif : 8€
Tarif réduit : 5€
Tarif abonnés : 3€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>