[FLOP] Irma la douce d’Alexandre Breffort

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

[FLOP]

Notre badachaboumeuse Carole nous avait raconté son amour pour le film des années 60 Irma la douce de Billy Wilder. Ayant entendu parler de l’adaptation théâtrale, nous avons décidé d’aller découvrir Irma la douce au Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Le Théâtre de la Porte Saint-Martin est un grand théâtre qui fait honneur à l’architecture haussmannienne. Sachez qu’il vous sera demandé de déposer tout sac considéré comme trop volumineux au vestiaire et qu’il vous en coûtera deux euros par article.

Nestor est un voyou parisien qui tombe éperdument amoureux de la prostituée Irma la douce. Acceptant difficilement le travail de sa douce et de devoir ainsi la partager avec d’autres personnes, il va mettre en place un stratagème afin qu’elle n’appartienne qu’à lui seul.

L’adaptation d’Irma la douce se déroule dans un Paris comme les touristes pourraient se l’imaginer : Montmartre et les prostituées de Pigalle incarnent alors à la perfection le cliché que l’on peut se faire de la capitale française des années 60. Notre badachaboumeuse Carole nous affirme que la pièce de théâtre se permet de nombreuses libertés vis-à-vis du film, ne vous attendez donc pas à une adaptation parfaitement fidèle. La première partie est, selon nous, longue : nous ne sommes portées ni par les chansons,que nous trouvons trop simplistes, ni par les acteurs qui n’ont selon nous pas suffisamment d’entrain pour nous entraîner avec eux dans le spectacle. Nous ne pouvons d’ailleurs pas nous empêcher de penser à une des chansons de la petite sirène à chaque fois que les amoureux entament leur chanson. La seconde partie se transforme en grand capharnaüm où les scènes semblent s’enchaîner sans suite logique. Nous nous demandons encore la raison de la présence certains personnages, nous avons trouvé l’humour lourd et nous n’avions ainsi qu’une seule envie, celle de voir la pièce se terminer au plus vite et d’en être libérées.

Pour une raison qui a l’air de nous échapper, il semblerait que le public apprécie le spectacle d’Alexandre Breffort ; peut-être que l’humour et les références ne nous ont simplement pas touchés, nous assumons néanmoins notre avis et nous vous conseillons donc de ne pas vous rendre au Théâtre de la Porte Saint-Martin pour Irma la douce.

Irma la douce
Jusqu’au 2 janvier 2016
Horaires et jours variés selon les semaines

10€ les mardi, mercredi et jeudi pour les -26 ans
Catégorie Or : 59€
1e Catégorie : 49€
2e Catégorie : 39€
3e Gatégorie : 14,50€
4e Catégorie : 12€

Durée : 2h10 (entracte de 15 minutes)

Le Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 boulevard Saint-Martin, 75010 Paris

Métro 8 et 9 : Strasbourg Saint Denis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>