[CLOTURE] Hopper, Hopper, Hopper.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page
Attention, cette exposition n’est plus présentée à Paris !

Nous lui donnons : ★★★★☆

Hopper est un grand peintre américain, un grand monsieur assez peu reconnu – voire carrément inconnu – par la population française. C’est là que le Grand Palais entre en jeu en présentant LA première grande exposition jamais faite dans la capitale de l’Hexagone.

Après deux heures de queue sous la pluie – on notera toujours la présence de ce cher musicien pour nous soutenir dans cet instant difficile -, on finit par entrer dans des salles blanches, une enfilade de couloirs blancs associés à des pièces à demie ouvertes blanches. Il est tout de suite facile de comprendre que la mise en scène souligne l’aspect « vide » et linéaire des tableaux de l’américain, mais il faut remarquer la tristesse du décor en comparaison à celui de « Bohème », exposé dans la salle d’à côté.

On se concentre, par conséquent, sur les tableaux, ces chefs d’œuvres qui dégagent la nostalgie ou l’apaisement avec ce qui semble si peu de contenu. Subitement la surprise nous vient à la bouche, il y a presque autant de tableaux des compères d’Hopper que de lui-même. Mais au fond ce n’est pas un problème, cela nous permet de découvrir son univers plus en profondeur, de mieux le comprendre, lui, sa vie et son style. Il semblerait également que le musée n’ai pu acquérir toutes les œuvres du peintres et se voit donc contraint de présenter des photos de ses dessins qui défilent dans des salles qui leur sont dédicacées.

La visite prend environ une heure, si l’on arrive à esquiver les nombreux visiteurs. Elle permet de sortir complètement prélassé et zen – ce qui est assez inattendu vu les conditions d’attentes et le nombre de gens présents. On est sur un petit nuage, bercé par les couleurs et les paysages apaisant. On aurait presque qu’une seule envie, ce serait de s’asseoir éternellement devant un de ces tableaux et se laisser porter.


Grand Palais – RMN
3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris
Lignes 1 et 13 : Champs-Elysées-Clemenceau
Hopper
du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013, tous les jours sauf le mardi de 10H à 20H le lundi – de 10H à 22H le mercredi, jeudi, vendredi – de 9H à 22H le samedi et le dimanche
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 8 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>