Gus Van Sant à la Cinémathèque Française

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★★★

L’équipe de Badachaboum – Paris a eu envie de découvrir un peu plus l’art du célèbre Gus Van Sant et s’est donc rendue à la Cinémathèque Française, un vendredi après midi, pour prendre le temps d’admirer l’exposition en son honneur.

Après une exposition sur le réalisateur Scorsese, la Cinémathèque de Bercy prend maintenant le temps de mettre en avant toutes les formes d’art maîtrisées par Gus Van Sant, le réalisateur d’Elephant, de Will Hunting, ou encore, plus récemment, d’Harvey Milk.

Il faut reconnaître que l’avantage du vendredi après-midi est que les visiteurs de l’exposition n’étaient pas nombreux ce qui nous a permis de profiter pleinement des différentes œuvres présentées. La première salle est imposante ; elle permet de découvrir de nombreux polaroïdes de célébrités qui ont accepté de poser pour le réalisateur. Adjacente à ces photographies, il est possible de s’asseoir dans une salle – dont la décoration nous rappelle le film Paranoid Park – afin de regarder de nombreux extraits des films de Gus Van Sant. Cet ensemble nous parait être une bonne introduction à l’art du réalisateur ; il associe la photographie et le cinéma et nous permet, d’une certaine manière, d’être sensibilisé à l’approche artistique du cinéaste. Viennent, ensuite, des salles qui allient les photographies prises durant le tournage des films avec des explications sur ces films. On découvre ainsi un peu plus la manière de travailler de Gus Van Sant et l’envie de revoir ses films commence à venir. Après cela, ceux sont les aquarelles du réalisateur qui sont exposées. Nous avouons avoir été partagées par cette partie de l’exposition ; certaines d’entre nous trouvaient les dessins de toutes beautés tandis que d’autres n’accrochaient notamment pas avec les couleurs utilisées. Pour finir, c’est le travail sur la musique qui est mis en avant dans la dernière salle de l’exposition. Celle-ci nous permet de réaliser que la musique semble faire entièrement partie de l’oeuvre finale et a donc une importance toute particulière pour le réalisateur.
Il est rare que nous prenions autant de plaisir à nous balader dans une exposition. Le peu de personnes présentent et l’atmosphère détendue nous ont offert un échappatoire alors que la vie parisienne continuait de suivre son cours dynamique à l’extérieur. Depuis que nous nous y sommes rendues, l’envie de revoir les films de Gus Van Sant ne nous a pas quitté et nous envisageons donc de profiter de la rétrospective de la cinémathèque pour les redécouvrir au cinéma.

C’est donc, sans hésiter, que nous vous conseillons cette exposition ; elle permet à la fois de découvrir plus en profondeur un réalisateur mais elle offre également de très belles œuvres qu’il serait dommage de ne pas admirer.

Gus Van Sant
Du 13 avril au 31 juillet 2016
Fermé le mardi
Lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 12h à 19h
Nocturne le jeudi de 12h à 22h

Plein tarif : 11€
Tarif réduit (moins de 26 ans, demandeurs d’emploi, personnes participant à plusieurs activités le même jour) : 8,50€
Moins de 18 ans : 5,50€

La Cinémathèque Française
51 rue de Bercy, 75012
Métro 6 et 14 : Bercy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>