Godzilla de Gareth Edwards

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★☆☆

Cette semaine l’équipe de Badachaboum – Paris s’est rendue dans les salles obscures pour vous parler de la toute nouvelle version de la célèbre créature Godzilla.

Pour la petite minute histoire c’est en 1954 que Tomoyuki Tanaka et le studio Toho révolutionnent le genre du Kaiju Eiga (autrement dit le « cinéma des monstres ») avec le monstre Godzilla. Celui-ci devait incarner la thématique écologique et la peur du nucléaire d’un Japon d’après-guerre traumatisé par les bombardements. Une trentaine de films furent produits à partir de l’histoire de Godzilla modifiant sensiblement la figure du monstre devenu depuis mythique.
Dans cette nouvelle adaptation, la Terre découvre l’existence de créatures malveillantes aujoud’hui, en 2014. Le combat contre ces monstres gigantesques ne se fera pas à l’échelle humaine…

Le film d’action qu’est le Godzilla de Gareth Edwards est beau. Les images sont magnifiques puisque le réalisateur choisit d’embellir le combat de toutes ses créatures. Les effets spéciaux sont réussis, le côté sombre lié à la destruction est très bien fait et les acteurs sont convaincants.
On comprend néanmoins rapidement que les humains ne sont que secondaires dans ce film. Les sentiments et les rapports entre ceux-ci ne sont que minimes. De la même manière que la majorité des belles scènes sont celles avec les monstres et non celles avec les humains (à l’exception de la scène aux parachutes, absolument divine, que l’on peut apercevoir dans la bande annonce). On se surprend donc vite à se reconnaître et à soutenir le grand monstre qu’est Godzilla puisqu’il nous apparaît presque plus humain que certains des personnages. Cette personnification manquée, associée à quelques défauts de scénario, ne nous empêchent pas de vivre un plus qu’agréable moment puisqu’on ne voit pas le temps passer.
L’équipe de Badachaboum – Paris conseille donc le film Godzilla de Gareth Edwards aux amoureux des films d’actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>