[PASSÉ] « Et moi, à ce moment là, discrètement, mine de rien, dans mon coin, je lirai Lui. »

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Lui, c’est à la base un magazine de charme datant de 1963. Son concept : des articles de fond espacés par des photos de belles femmes dénudées, et souvent célèbres. Lui, c’est aussi Frédéric Beigbeder. Publicitaire, écrivain, critique littéraire ou encore chroniqueur, il est polyvalent, provocateur, énervant, issu d’un milieu favorisé mais pas seulement parce-qu’il est tout de même diplômé de Sciences-po et du Celsa. Le nouveau Lui c’est un magazine un peu comme l’ancien, parce qu’il y a beaucoup de femmes nues (dont certaines sont célèbres) mais aussi des articles dans l’air du temps. Au prix de 2.90€, le premier exemplaire est sorti le mois dernier, en septembre 2013. L’équipe de Badachaboum-Paris a eu envie de voir ce que pouvait donner ce nouveau genre de magazine, et vous en livre sa critique.

La couverture annonce la couleur : une Léa Seydoux nue, et sublime. On tourne quelques pages ; que de publicités avant un premier sommaire. Encore des publicités, et un deuxième sommaire. D’autres publicités, puis enfin l’édito; digne de Beigbeder : provocateur et bien écrit, il donne le ton au magazine tout entier. Suivent plusieurs rubriques aux noms amusants, quelques articles intéressants, d’autres moins et un peu creux, une ou deux interviews, et beaucoup de belles photos (si le nue ne vous dérange pas). C’est un beau magazine au concept intéressant; on se croirait dans Cosmo ou encore Elle, mais pour les hommes. C’est plutôt bien fait, et même siles sujets tournent énormément autour de l’économie, du sexe, et de la politique, pourquoi pas, si c’est ce qui intéresse le public visé. Néanmoins, on a quand même l’impression que la revue est une ode à son directeur de la rédaction. Beigbeder est omniprésent, et ce n’est pas un ton que tout le monde aime. Provocateur, intriguant, prenant, puis malheureusement lassant au bout d’un moment, la lecture de Lui laisse une impression de « trop ».

Au final, on se dit que, peut-être, la rédaction d’un mensuel n’est pas pour lui, qu’il ne la gère pas encore très bien puisque nouveau pour lui. Que c’est un magazine pour ceux qui aime le ton de Beigbeder. Ou bien tout simplement un magazine à feuilleter, sans se prendre la tête, où l’on choisit de lire certains articles et pas tous. Comme tous les autres magazines, finalement… Qui lit véritablement Elle de A à Z ? On vous invite donc à ne pas rentrer dans le jeu de Beigbeder qui tente de rendre ce magazine incroyable et détestable à la fois; ce n’est qu’un magazine, divertissant, avec de belles photos de femmes nues, et à un prix correct. Quant à nous, on attend les prochains exemplaires afin de nous forger une opinion sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>