La critique littéraire des vacances d’été

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les premières valises se préparent et les journées s’allongent : l’été est là. Tandis que notre experte littéraire parcourt toujours le monde, nous vous parlons chaque mois d’un livre que nous avons aimé. Nous avons cependant pensé que tout comme nous, vous auriez plus de temps pour lire cet été et avons donc décidé de vous parler de trois ouvrages pour cette édition littéraire estivale. Rassurez-vous : nous avons sélectionné trois petits ouvrages, légers dans la valise et suffisamment rapides à lire pour éviter les coups de soleil (attention, nous n’avons cependant pas encore trouvé de livre remplaçant la crème solaire alors pensez à l’ajouter à votre panier !).

-

Le premier ouvrage dont nous avons décidé de vous parler est le livre No et moi de Delphine de Vigan.

No et moi de Delphine de Vigan

No et moi nous parle de la rencontre émouvante entre deux petites filles. Tout comme de nombreux ouvrages, il aborde des thèmes comme l’adolescence, la maladie, la famille, l’amitié et bien entendu l’amour. Pourtant, pas de niaiseries dans No et moi. Car No est une petite fille sans abris et le fait que les personnages relativisent constamment par rapport à sa situation permet un ouvrage profond, sans devenir accablant. Et c’est là tout l’intérêt de No et moi. Delphine de Vigan réussit à créer un équilibre parfait, entre légèreté et gravité, rire et douleur, envie et désespoir. Un équilibre digne de la vie telle qu’on la voit avec des yeux d’enfant : cruellement injuste et pourtant pleine de promesses. Là où l’auteur excelle également, c’est dans la manière de traiter le thème des sans abris. Difficile pour tous, elle réussit à traiter ce sujet contemporain et quotidien sans pour autant tomber dans la culpabilité. Nous avons trouvé que l’ouvrage réussissait à répondre à des questions que l’on s’est bien souvent posé et à parler tant de la beauté de la solidarité humaine que des fantômes qui nous hantent et nous détruisent, et ce qu’importe les mains que l’on nous tend.

Nous avons donc beaucoup aimé ce livre. Chaque chapitre a une teinte différente. L’émotion monte petit à petit et l’on se laisse saisir par la fin, incertaine jusqu’aux dernières pages.

« J’ai revu la pâleur de son teint, ses yeux agrandis par la maigreur, la couleur de ses cheveux, son écharpe rose, sous l’empilement de ses trois blousons j’ai imaginé un secret, un secret planté dans son coeur comme une épine, un secret qu’elle n’avait jamais dit à personne. J’ai eu envie d’être près d’elle. Avec elle. Dans mon lit j’ai regretté de ne pas lui avoir demandé son âge, ça me tracassait. Elle avait l’air si jeune.»

« No et moi » de Delphine De Vigan
Livre de Poche – 6,30€

-

Notre deuxième conseil littéraire est une fiction aux notes réalistes. Découvert lors de déambulations dans une librairie bruxelloise, nous avions été attirées par son positionnement de « Et si ? ».

La reine des lectrices de Alan Bennett

La reine des lectrices de Allan Bennett pose cette drôle de question : et si la reine d’Angleterre était devenue accro à la lecture, au point que cela en change sa vision du monde et par la même occasion, sa manière de diriger son pays ?
L’ouvrage d’Allan Bennett est tel un délicieux Tea time, savoureux, léger et agréable. On se laisse aisément aller et on prend plaisir à découvrir une autre souveraine, humaine, accessible et novice. On s’amuse des situations royales et grandes traditions, contrariées par ce virus qu’est la littérature. La fiction prend aussi des airs de philosophies : la reine pense. Elle réfléchit, retourne les écrits dans tous les sens, mais aussi l’amour de la lecture et parfois même la vie, tout simplement. Loin d’avoir la même existence, on se sent tout de même proche d’elle à de nombreuses reprises et c’est là que l’auteur réussit son pari : transformer la reine d’Angleterre en notre comparse de club de lecture.

L’écriture est fluide, agréable et on peut donc lire quelques pages à droite et à gauche de cet ouvrage, sans que cela soit dérangeant. Amusant et léger, nous avions pris du plaisir à le découvrir. Il sera parfait au bord de la piscine pour les vacanciers en quête d’une lecture tranquille et divertissante.

« Elle découvrait également que chaque livre l’entraînait vers d’autres livres, que les portes ne cessaient de s’ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n’étaient pas assez longues pour lire autant qu’elle l’aurait voulu. »

« La reine des lectrices » de Alan Bennett
Livre de Poche – 4,60€

-

Enfin, le troisième livre que nous vous conseillons d’emmener avec vous cet été, grand coup de coeur de la sélection, est La fille de nos rêves de Buddhadeva Bose.

La fille de nos rêves de Buddhadeva Bose

C’est l’hiver, nous sommes au Bengale, dans la salle d’attente d’une gare et les voyageurs apprennent que le train ne partira pas cette nuit. La nuit froide va alors provoquer une rencontre improbable comme elle sait si bien le faire. Un fonctionnaire, un écrivain, un médecin et un homme d’affaires, quatre hommes que rien ne rapprochent, vont finalement se raconter une histoire qui les a touché, comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Et pas n’importe quelle histoire : une histoire d’amour… Celle de la fille de nos rêves.
L’ouvrage de Buddhadeva Bose est séparé en quatre parties, une partie par homme et par souvenir. Joliment liée par quelques mots ou silences, chaque histoire nous transporte dans un endroit différent. A travers un moment qui a marqué chacun de ces hommes, on apprend à les découvrir, les connaitre et les comprendre. Finalement, l’auteur met en avant ceci : la fille de nos rêves est une histoire différente pour chacun d’entre nous. Elle porte le même nom, tout comme l’amour, et pourtant ne se ressemble pas en fonction des histoires et des vécus. Pourtant, et malgré les différences des histoires, elles ont bien un point commun : elles touchent toutes profondément les hommes qui les narrent.

Voyage en Inde, dans le passé, dans l’amour, l’amitié, la séduction, La fille de nos rêves est un ouvrage que nous avons particulièrement aimé. Agréable à lire, il peut se fermer facilement à chaque fin de partie et ainsi se rouvrir quelques jours plus tard en fonction de notre temps pendant les vacances. Chaque conte transmet une émotion différente alors que l’univers des nuits indiennes nous emmène par delà les mers.

« Ce couple, qui n’était apparu à la porte qu’une fraction de seconde avant de disparaître, avait laissé quelque chose dans son sillage. On eût dit que l’oiseau de la jeunesse avait perdu quelques plumes en vol : un signe, une chaleur, un plaisir, une tristesse ou un frémissement qui refusait de se dissiper, qui, quoi que ce fût, permettrait aux quatre voyageurs – même s’ils ne l’évoquaient pas, même s’ils gardaient pour eux – de survivre à cette horrible nuit. »

« La fille de nos rêves » de Buddhadeva Bose
Livre de Poche – 6,20€

Voici donc trois courts ouvrages que nous vous conseillons. Tous très différents, ils sont captivants et vous permettront de découvrir de nouvelles contrées depuis votre transat au soleil ou votre tente en Auvergne. L’été est arrivé et avec lui les douces heures des vacances où l’on peut – enfin – s’adonner à la lecture. Alors bonne lecture à tous et n’hésitez pas à nous conseiller vos pépites littéraires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>