Crimson Peak de Guillermo del Toro

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★★★

De nature très peureuse, l’équipe de Badachaboum – Paris a tendance à éviter les films d’épouvante. Bien que peu rassurante, la bande annonce du dernier film de Guillermo del Toro a su éveiller notre curiosité ; nous avons donc décidé de prendre notre courage à deux mains pour aller découvrir Crimson Peak.

Depuis son plus jeune âge, Edith Cushing, jeune romancière, est hantée par sa mère qui la met régulièrement en garde depuis l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak ». Lorsqu’elle rencontre le baronnet Thomas Sharpe, sa vie semble prendre un tournant auquel elle ne s’attendait pas.

Il faut reconnaître que Crimson Peak n’est pas le film le plus effrayant que nous ayons pu voir. Si, peureuses, nous avons tout de même été tendues, nous avons pu affronter avec finalement quelques facilités les monstres qui le composent. Nous pensons d’ailleurs qu’il ne faut pas hésiter à prendre sur soi pour aller voir ce film qui est réellement réussi. Les effets spéciaux sont très beaux, ce qui, nous le pensons, est la raison principale pour laquelle nous arrivons à regarder les fantômes dans le « rouge » des yeux. Elles aussi très belles, les images semblent avoir toutes une signification lourde de sens pour le reste du film. Nous avons appris que le réalisateur considérait le lieu et la lumière comme des personnages à part entière de ses films et on assiste ici à un travail de main de maître sur ces éléments.
Si l’histoire est assez facile à deviner pour qui connaît ses classiques, le scénario reste linéaire et connaître la fin ne nous empêche absolument pas d’être en haleine ou plus simplement de profiter du film. Les acteurs sont également largement convaincants dans leurs rôles ; Jessica Chastain est particulièrement impressionnante tout comme Tom Hiddleston qui semble maîtriser à la perfection la complexité de son rôle. Léger bémol quant aux âmes sensibles qui pourraient avoir du mal à regarder deux scènes du film qui sont un peu gores. Il suffit toutefois de baisser les yeux lors de ces passages pour oublier qu’ils existent et continuer à profiter de la beauté du film.

L’équipe de Badachaboum – Paris a eu un réel coup de cœur pour Crimson Peak et vous conseille donc, sans hésiter, de vous rendre dans votre cinéma le plus proche pour le voir.

Crédit Photo : © Universal Pictures International France
//

// //

  1. J'aipaspeur

    Y a-t-il peu ou beaucoup d’utilisation de jump scares ?

    • Lisa Bada

      Nous ne nous souvenons pas qu’il y en ai eu, non. Les moments d’effroi sont assez prévisibles – et c’est sûrement ce qui nous a permis de ne pas trop avoir peur :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>