Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Notre critique littéraire préférée parcourt toujours les beaux paysages autraliens tandis que nous reprenons notre train-train quotidien parisien.
Cet été, au hasard des rayonnages d’une célèbre librairie parisienne, l’équipe de Badachaboum – Paris est tombée nez-à-nez avec un livre au titre amusant : Comment braquer une banque sans perdre son dentier. Immédiatement intriguées, nous avons acheté ce roman écrit par une auteur suédoise, Catharina Ingelman-Sundberg.

Comment-Braquer-Une-Banque-Sans-Perdre-Son-Dentier-Badachaboum-ParisMärtha, Stina, Anna-Greta, le Génie et le Râteau sont cinq retraités malheureux dans une maison de retraite de Stockholm. Ces révolutionnaires naïfs décident de commettre le crime parfait pour aller en prison, où la vie serait plus rose…

Le livre d’un peu moins de 500 pages se lit très rapidement. L’histoire, qui est très amusante, est également bien construite. On se laisse effectivement porter par les aléas de ces petits vieux attachants. Au-delà d’un simple amusement, le roman nous fait réfléchir sur la société actuelle : les retraités sont parqués dans des maisons de retraite où la finance est plus importante que leur confort et attendent d’être « prisonniers » pour prendre leur vie en main et devenir vraiment heureux. On se dit également qu’on aimerait être aussi débrouillard à 80 ans et on aimerait bien vivre une vie pleine de rebondissements comme la leur.

L’équipe de Badachaboum – Paris vous conseille donc le roman suédois Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg ; celui-ci est suffisamment amusant pour vous divertir pendant vos trajets quotidiens !

Attention, une suite vient de paraître : faites attention à choisir le livre à la couverture jaune paru en 2014 et non « Le gang des dentiers fait sauter la banque » à la couverture bleue paru en 2015.

« La vieille dame empoigna son déambulateur, accrocha la canne à côté du panier en essayant de se donner un air déterminé. Être une bonne femme de 79 ans sur le point de commettre son premier hold-up, cela exigeait une certaine autorité. »

Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg
Pocket – 7,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>