Cake de Daniel Barnz

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★★☆☆

L’équipe de Badachaboum – Paris avait entendu dire que Jennifer Aniston était éblouissante pour son rôle dans le film Cake et a donc décidé d’aller se faire sa propre idée dans les salles obscures.

Claire est une femme qui souffre d’une douleur chronique et de dépression. Rapidement seule, elle ne peut plus compter que sur sa femme de ménage, Silvana, qui supporte difficilement le mal être de sa patronne. Le suicide de Nina, qui faisait partie de son groupe de soutien, déclenche chez Claire une nouvelle obsession autour de la frontière entre la vie et la mort.

Jennifer Aniston campe ici une personne perclus de douleurs physiques et psychologiques. Si elle joue très bien ce personnage meurtri, elle ne rattrape pas les quelques longueurs que l’on peut ressentir pendant ce film. L’histoire et la psychologie du personnage restent au centre du film qui devient un peu long. En effet, l’action est moindre et les dialogues n’apportent pas une révélation qui entraînerait une réflexion de notre part. Malgré cela les images sont belles et le scénario fluide.

Nous pensons que la sensibilité de chacun permettra ou non d’apprécier ce film à sa juste valeur. Jennifer Aniston vaut toutefois le détour pour un rôle aux antipodes de ses personnages habituels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>