Café Society de Woody Allen

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★☆☆☆

Cela fait quelque temps que l’équipe de Badachaboum – Paris n’avait pas réellement apprécié les derniers films de Woody Allen. Lorsque nous avons entendu les critiques dithyrambiques de son nouveau film présenté Hors Compétition au Festival de Cannes 2016, Café Society, nous avons décidé de lui laisser une chance.

Dans les années 30, Bobby Dorfman décide de quitter son New York familial pour tenter sa chance à Hollywood aux côtés de son oncle Phil, puissant agent de célébrités qui accepte de l’engager comme coursier. Sur place, il tombe éperdument amoureux de Vonnie, secrétaire de son oncle, qui est malheureusement déjà prise. Jusqu’au soir où elle lui annonce que son petit ami a rompu avec elle…

Les critiques que nous avons lu au sujet du nouveau film de Woody Allen semblent mettre en avant le fait que le réalisateur revient au cinéma de ses débuts, un cinéma acerbe qui critique la société qu’il connait. On remarque effectivement que Café Society critique le superflus clinquant et l’hypocrisie ambiante des célébrités hollywoodiennes. Toutefois, si cette critique sous entendue est présente, nous trouvons qu’elle reste discrète et pourrait être bien plus amusante. En effet, nous avons entendu le public rire discrètement à deux reprises. Cependant, ce n’était pas un rire franc mais plutôt une sorte de sourire amusé. Les acteurs jouent bien et les décors nous transportent efficacement dans les années 30, tandis que la bande son nous rappelle la musique qui accompagne habituellement les films du réalisateur. Malgré ces qualités, nous ne pouvons nous empêcher de nous demander quel est l’intérêt de ce film. Les personnages nous paraissent un peu fade, le scénario ne nous distrait pas réellement et nous avons même trouvé le temps un petit peu long.

Nous sommes peut-être passées à côté de quelque chose dans Café Society mais nous aurions plutôt tendance à vous déconseiller de vous rendre au cinéma pour le voir et de plutôt attendre sa sortie en DVD ou sa diffusion à la télévision si vous souhaitez réellement découvrir le dernier film de Woody Allen.

Copyright Gravier Productions, Inc. – Sabrina Lantos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>