Badachaboum en virée londonienne ! – part 1

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Notre équipe a un faible pour la ville de Londres. Aussi, nous avouons y  avoir été plusieurs fois ces dernières années. Nous n’irions pas jusqu’à dire que c’est une ville peu chère mais sachez qu’il existe tout de même quelques endroits au rapport qualité/prix plus qu’intéressant !

/ S’y rendre /
Le moyen le plus rapide de se rendre à Londres reste l’Eurostar. En 2h30 de train, on se retrouve en pleine capitale britannique. Les prix varient beaucoup selon les périodes et les heures de la journée ; bien que le train soit un moyen de transport un peu onéreux, il y a souvent des promotions sur le site d’Eurostar. Nous vous conseillons donc de bien guetter le site même plusieurs mois avant votre départ pour trouver la bonne affaire ! Attention à ne pas oublier que partir à Londres signifie passer la douane anglaise. Il faudra donc vous présenter au minimum 30 minutes avant l’heure du départ du train muni d’une pièce d’identité (Carte d’identité ou passeport, le permis n’est pas considéré comme tel à l’étranger) en cours de validité.
Si vous ne trouvez pas votre bonheur grâce à cette solution, nous vous conseillons de regarder les billets d’avions qui peuvent s’avérer très intéressant !

Londres-King's-Cross-St-Pancras-Badachaboum-Paris

/ Où loger /
Il est difficile de trouver un logement vraiment pas cher sur Londres. L’un des moyens les plus économiques est l’auberge de jeunesse. Le confort n’y est pas toujours maximum mais plusieurs présentent un rapport prix/localisation intéressant. Lors d’une visite à Londres, nous avons logé au Astor Museum Hotel, situé juste derrière le British Museum et à quelques minutes à pieds du métro Russell Square et celui d’Holborn qui vous permettront d’être rapidement à la gare de King’s Cross St. Pancras mais aussi dans le centre de Londres. La porte de l’auberge est très discrète mais dès qu’on entre, on arrive dans un espace agréable. Un grand plan du métro londonien est peint sur le mur et on trouve également un tableau avec des informations sur les évènements de l’auberge mais également des évènements dans Londres, les marchés du jour … A la réception, on est très bien accueilli. Le personnel est charmant et nous informe sur tout ce dont nous avons besoin. Une consigne gratuite vous permet de laisser vos bagages dans l’auberge avant votre check-in ou après votre check-out. Vous pouvez y arriver à toute heure, l’auberge est ouverte 24 heures sur 24 et il y a toujours quelqu’un à la réception. L’auberge se compose de chambres privatisées, ainsi que de dortoirs jusqu’à 16 lits, d’une grande cuisine conviviale où on peut prendre un petit déjeuner, d’une salle avec une télé, un ordi et des livres et d’une petite terrasse où les fumeurs peuvent fumer. Les chambres rassemblent des lits superposés avec des casiers disponibles gratuitement sous les lits, cependant ils font souvent du bruit. Question tarif, ils sont assez variables selon la chambre que vous prenez mais l’auberge a un
très bon rapport qualité/prix et nous vous la conseillons.

Astor-Hotel-Museum-Badachaboum-Paris

Lors d’un autre week-end, nous avons séjourné à l’auberge Smart Russell Square Hostel (70-72 Guilford Street London 020 7833 8818 Station : Russell Square (ligne Picadilly)). L’avantage de cette auberge est indéniablement la localisation. Il est possible de se rendre à Oxford à pied en 20-30 minutes et d’accéder ainsi à de nombreux quartiers sans monter dans un bus. Les prix sont corrects : nous avions payé un peu moins de 80€ pour deux nuits en pleine ouverture des soldes. Cela peut paraître cher mais nous avions comparé et c’était l’auberge la moins chère et la plus proche du centre. Le petit déjeuner est inclus mais reste très basique (céréales, pain, beurre et confiture). Les chambres sont optimisées au maximum ; dans certaines un grand mur de lits se dresse à notre droite, composé de 9 lits superposés les uns sur les autres, pas 1m² n’est laissé au hasard. Cependant, l’idée n’est pas de passer beaucoup de temps dans sa chambre. Des casiers sont disponibles ; vous devrez cependant payer un petit quelque chose pour les utiliser. L’auberge demande également de laisser une caution et la salle des bagages coûte quelque chose comme 1£. Enfin les douches sont épiques : un jet soit
très fort et à la bonne température soit d’une puissance normale mais froid. On s’en sort cependant très bien et on retourne vite à notre découverte de Londres. Le personnel est poli et parle plusieurs langues dont le français. L’équipe de nettoyage passe souvent dans la journée et l’auberge est ainsi propre. Ce n’est donc pas un coup de cœur mais il faut avouer que c’est une auberge pratique dont la
localisation est idéale pour un week-end londonien.

Enfin, lors d’un troisième week-end nous avions également passé un très bon moment dans une auberge proche de Earl’s Court. Nous ne nous rappelons plus du nom, mais nous pouvons vous dire qu’une grande cuisine y permettait de se faire à manger sur place et que la localisation un peu plus lointaine ne nous avait pas du tout gêné. L’important à Londres est d’être sur les bonnes lignes de transports !

/ Les transports /
En parlant de transports… Les transports londoniens sont connus pour être chers. Il existe des cartes 1 jour et des cartes 3 jours mais celles-ci sont onéreuses. Le système le plus économique pour voyager est la Oyster card. Une carte qui, sur le principe, ressemble un peu à notre carte navigo. Une fois que vous l’avez acheté, elle est valable à vie et il suffit de la recharger. Au bout d’un certain nombre de trajets dans la même journée (5 quand nous y sommes allées), la carte ne se décompte plus et vous pourrez alors voyager le reste de la journée sans rien payer. Vous pouvez en acheter dans toutes les gares et également dans l’Eurostar pendant votre trajet, ce qui vous évitera de faire la queue aux guichets une fois à Londres (18£ dans l’Eurostar : 15£ de crédit pour voyager (suffisant pour deux journées normalement) et 3£ pour acheter la carte).
De manière générale, lorsque vous voyez les londoniens attendre l’ascenseur, suivez-les. Les escaliers peuvent être interminables malgré toutes vos bonnes intentions sportives.
Les transports ne passent pas toute la nuit mais de nombreux bus de nuit vous permettront de vous rapprocher de votre destination. N’hésitez pas à regarder en avance les plans ici et à vous munir une fois sur place d’un plan des transports. Les arrêts de bus contiennent également de nombreux renseignements, ce qui permet d’improviser assez facilement.

Oyster-card-Badachaboum-Paris

/ Où manger /
Les ballades touristiques, c’est bien mais ça ouvre l’appétit ! Notre équipe a, il faut l’avouer, un pêché mignon pour les English breakfast. C’est donc tout naturellement qu’en arrivant à Londres le matin, nous nous sommes mises en quête d’un petit déjeuner digne de ce nom. En marchant sur Oxford Street, dans une petite rue sur notre droite, nous sommes tombées sur une grande devanture verte foncée qui nous a attiré : The Green Man. On entre alors dans un grand espace rempli de tables hautes et normales en bois avec en plus un grand bar sur le côté. Le lieu est chaleureux et nous sommes agréablement accueillies. Nous y avons mangé un “classic breackfast” à 3,49£ composé d’un œuf au plat, d’une tranche de bacon, d’une saucisse, d’une demi tomate grillée, d’un rosties (pomme de terre), de haricots blanc à la tomate et de pain (blanc ou complet au choix). La boisson chaude illimitée est en supplément mais ne vous coutera qu’1£. Les boissons fraîches sont également en supplément, environs 2£ dans nos souvenirs. Le jus d’orange n’est pas pressé frais mais reste agréable et le serveur nous apporte un verre suffisamment grand pour nous trois. Nous avons aussi testé les pancakes au sirop d’érable, très bons mais dont nous ne nous rappelons pas le tarif qui était cependant correct.

The-Green-Man-English-breakfast-Badachaboum-Paris

Etant sous le charme du lieu et de sa carte, nous y sommes retournées pour manger un soir. Nous avons testé une petite assiette de nachos accompagnés de sauces et de fromage (3,99£), le burger Cheese & Bacon (7,49£), les Mac & Cheese (5,29£) avec du poulet (+1£) – plat que les londoniens adorent apparemment et le Chicken Tikka Masala (6,99£). Le tout nous a parfaitement convenu ! De manière générale, sachez que les commandes doivent être passées au comptoir et que le service peut prendre un petit peu de temps.

The-Green-Man-Mac-&-cheese-Badachaboum-Paris

Lors d’un autre séjour à Londres, nous étions tombées par hasard sur le Café 54 (54 Wardour St) dans le quartier de Soho, un petit café très charmant qui fait l’angle de la rue. Nous y avions commandé un English Breakfast dont nous ne nous rappelons pas le prix mais qui, dans nos souvenirs, n’étaient pas chers et très bons. Le serveur était très accueillant et nous y avions passé un agréable moment.

Vous l’aurez compris, notre équipe adore les English breakfast. Alors cette fois nous avons changé le cadre où déguster notre petit déjeuner. Au cours d’une balade matinale à Little Venice, accessible par le métro Warwick Avenue, nous sommes tombées sur une petite péniche restaurant. Nous avons donc pris notre petit déjeuner sur l’eau, dans une péniche adorable, dépaysement assuré ! De plus, notre English breakfast était tout aussi bon. Nous vous recommandons donc d’aller prendre votre petit déjeuner dans ce joli cadre.

Little-Venice-London-Badachaboum-Paris

Pour un déjeuner (tardif) nous avons également eu l’occasion de déjeuner dans un très agréable Steack House à Covent Garden : Sophie’s Steack House (29-31 Wellington St). Les prix peuvent vite monter mais il est possible de manger pour un rapport qualité/prix très correct. Nous avions par exemple goûté la salade césar, très bonne et consistante, à 11£50. Le service est très attentionné et nous avions pu discuter durant 2h sans que l’on nous demande de partir. Nous avions aussi goûté le club sandwich (énorme !) ainsi qu’un dessert délicieux (nous ne nous rappelons plus du nom malheureusement !).

A la recherche d’un endroit où dîner, nous nous sommes arrêtées au Rising Sun. Attention, les londoniens dînent tôt et de nombreux restaurants ne servent plus à partir de 21h30-22h. Entièrement fait de bois et à la moquette sombre, le Rising Sun ressemble à un pub. On y a testé le sandwich cheese&ham, très bon et pour lequel vous pouvez choisir le pain que vous désirez. Pour notre part, nous l’avons pris au pain blanc et dans un wrap, les deux étant réussis. Nous y avons aussi essayé des frites de patates douces et du pain Garlic au fromage, étonnants et bons tous les deux. Enfin, nous avons goûté une assiette barbecue, composée de viande et de bacon, avec des frites et du coleslaw à la sauce originale. L’assiette, suffisamment copieuse, était très bonne.

Si vous avez des envies de Foodtrucks, nous vous conseillons de vous rendre à Leather Lane (Chancery lane (centrale line). C’est une grande rue envahie par les restaurants de rue. Vous y trouverez toutes les cuisines du monde et tous les types de prix. L’idée est de se balader puis de craquer lorsque vous en avez envie. Pour notre part, nous avions goûté de délicieux jus de fruits frais, des donuts incroyables, un fish and chips revisité très bon… Il y a du choix !

Enfin, vous avez sûrement entendu parler des restaurants indiens de Londres. Il faut savoir qu’on ne rigole pas avec les épices dans la capitale anglaise. Nous avons été vérifier ces dires dans le restaurant Salaam Namaste proche de Russell Square (68 Millman Street, Bloomsbury, Russell Square, London WC1N 3EF, Tel: 020 7405 3697, info@salaam-namaste.co.uk). Nous avons pu réserver pour un grand groupe et manger assez tardivement. Le service était agréable et rapide. Quant à la nourriture, elle était très bonne. Attention cependant : c’est très épicé. Même le plat le moins épicé de la cuisine indienne (le butter chicken) est légèrement épicé et le sera trop pour les moins habitués. Les cheese naan ne sont pas les mêmes qu’en France, préférez donc les naan classiques. Attention également : tout ce qui est déposé sur la table sera compté. Renvoyez donc les choses dont vous ne voulez pas avant d’y avoir touché. Le restaurant propose également des cocktails et des lassi rafraîchissants.

Enfin,notre équipe aime particulièrement déjeuner sur le pouce à Prêt à manger lorsqu’elle n’a pas le temps. Leurs sandwichs sont frais et la plupart des boutiques disposent du wifi ce qui permet de faire une pause tout en déjeunant, afin de mieux repartir ensuite. Vous en trouverez partout dans Londres.

/ Bon à savoir /
En allant à Londres depuis la France, il y a une heure de décalage horaire. Ainsi si vous arrivez là-bas à 10h, heure française, il sera 9h, heure anglaise ; de quoi gagner une heure de séjour en plus ! D’ailleurs, sachez que les anglais vivent tôt ; l’apéro est vers 17h et on mange vers 19h. On va en boite de nuit vers 22h et les bars ferment entre minuit et 2h. Il faut donc le prendre en compte. Cependant, la ville reste touristique et vous trouverez toujours quelque part où vous restaurer.
Le Royaume-Uni ne s’est pas converti à l’euro, la monnaie est donc toujours les livres sterling. Nous vous conseillons donc de bien vous renseigner auprès de votre banque avant de partir afin de connaître le moyen de paiement le plus intéressant pour vous.
Si vous souhaitez changer votre argent avant de partir, sachez qu’à Paris vous pourrez trouver de nombreuses agences de change. Cependant, il faut faire attention au taux de change et bien vérifier si l’agence prend une commission. Notre équipe s’est rendue dans l’agence Multi Change de Madeleine ; les taux y sont généralement intéressants et nous y avons été très bien informées. Vous pouvez trouver 11 agences Multi Change à Paris avec des horaires tardifs pour certaines, de quoi vous permettre de changer facilement avant de partir. La liste des agences est ici.

Nous avions commencé à rédiger un seul article, puis, nous nous sommes rendues compte qu’il était quelque peu long… Nous avons beaucoup (trop ?) aimé Londres. Nous avons donc décidé de séparer l’article en deux. Voici donc nos premiers conseils, d’autres arriveront très prochainement. Et surtout : n’hésitez pas à nous donner vos adresses préférées ! Nous nous ferons un plaisir de les tester lors de notre prochaine virée londonienne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>