L’Apéro des dingos. Mémoires d’une jeune fille dérangée de Anne Vergne

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les températures hivernales s’installent à Paris et nous donnent envie de nous blottir dans une couverture sur notre canapé tout en dévorant un livre accompagné d’un chocolat chaud ou d’un thé. Pour cela, l’équipe a décidé de vous parler d’un livre qui a déjà quelques années, puisqu’il a été écrit en 1999, mais qui nous tient particulièrement àcœur de par le sujet qu’il traite : L’APÉRO DES DINGOS. Mémoires d’une jeune fille dérangée de Anne Vergne.

L’Apéro des dingos reprend le style du journal intime, ou des mémoires, pour nous plonger dans l’univers peu connu et surtout peu compris de la maladie mentale. Pour les gens qui n’y sont pas confrontés, ces maladies sont difficiles à comprendre puisqu’elles sont invisibles, n’existant qu’à travers le récit des « dingos ». Anne nous emmène avec elle dans les services psychiatriques des hôpitaux parisiens et nous présente une à une ses connaissances, tout en nous racontant des brides de son histoire.

L'Apéro des Dingos - Mémoires d'une jeune fille dérangée de Anne VergneLe récit d’Anne est troublant mais poétique, juste et enivrant. Elle parvient à nous faire entrer dans ce monde inconnu et à trouver les mots qui nous permettent de comprendre des sentiments que nous n’avons jamais ressenti, ou du moins pas comme les « dingos ». Nos angoisses et insomnies semblent bien douces après avoir lu L’Apéro des dingos.
D’une écriture fluide, simple et parfaite, après la lecture de cet ouvrage nous nous sommes senties proches d’Anne, d’Aline, de Raphaël mais aussi de personnes de notre entourage et, tout simplement, des êtres humains.

Notre équipe a particulièrement apprécié ce chef d’oeuvre qui, nous croyons, parvient à traduire les silences, pensées et gestes d’une maladie impalpable et pourtant réelle.

« Il leur déposait ainsi sa trouille en évidence, enfermée hermétiquement. Puis il se douchait longuement. Et repartait dans son manège. A chaque sac remplit, il allait mieux. De quoi rendre jaloux le tas de dingos qui assistaient à la manœuvre, et qui auraient donné cher pour emplir des poubelles de folie. Au moins comme ça, on sait où elle est. Et qu’elle finira dans l’incinérateur. A sa bonne place. »

L’APÉRO DES DINGOS. Mémoires d’une jeune fille dérangée de Anne Vergne

Editions Albin Michel (1 octobre 1999) – entre 5 et 15 € environ
(Le livre étant un peu ancien il n’est pas sur tous les sites mais il se trouve d’occasion ou sur des sites de e-commerce classiques. Il peut être trouvable en bibliothèques ou en librairies).
ISBN : 2-226-11024-0
Nb. de pages : 222 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>