L’accident de téléportation de Ned Beauman

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Notre équipe apprécie de nombreux genres littéraires et est toujours à la recherche de nouveautés. C’est dans un café librairie que nous avons déniché notre critique d’aujourd’hui qui nous a, de par son titre et les quelques lignes sur la quatrième de couverture, immédiatement interpellé. Nous avons donc décidé de vous parler du surprenant mais entêtant Accident de téléportation écrit par l’anglais Ned Beauman.

Fils d’une célèbre éditrice, Ned Beauman est né en 1985 à Londres et est aujourd’hui considéré comme l’une des étoiles de la scène littéraire anglo-saxonne. Il écrit pour de nombreux journaux et tient un blog, tout en collectionnant les nominations pour ses romans depuis quelques années dont L’accident de téléportation fait partie.

L'accident de téléportation de Ned Beauman C’est en 1930 à Berlin que l’histoire commence. On y rencontre un petit cercle mondain qui passe le temps grâce à d’incessantes fêtes et quelques essais tant artistiques que scientifiques. Egon Loeser, un héros pas comme les autres, y participe à sa manière. Il est un être quelque peu obsédé. Par son projet d’appareil de téléportation théâtral, qui s’inspire de celui réalisé par un grand décorateur italien du XVe siècle, Lavicini. Mais aussi obsédé par sa propre personne, qu’il aime tant qu’il la déteste. Obsédé par le sexe. Obsédé par Adèle. Et ses obsessions le suivront de Berlin à New York en passant par Paris et Los Angeles. Et ce, malgré les nombreuses rencontres et découvertes qu’il aura l’occasion de faire au long de son voyage.
Il faut admettre que nous avons été perturbées par cet ouvrage. Il est de ces drôles de livres que l’on n’est pas certains d’aimer mais qu’on est cependant incapable de lâcher. Le rythme est instable, les personnages étranges, leur noms ni prononçables ni mémorisables ; on pourrait presque croire que tout dans ce roman est fait pour nous semer et pourtant on est accroché jusqu’à la dernière page. Le personnage principal est un parfait anti-héros. Il n’y a d’ailleurs aucun de ses comparses auquel on rêverait de ressembler et c’est ce qui les rend si réels. Ils ne sont ni mauvais ni bons. Ils sont fous ou cupides ou lâches oui, mais à notre image et celle de nos voisins. L’auteur parvient à mélanger plusieurs genres tout en maintenant un bel équilibre. On est dans l’original, l’intrigant sans tomber dans le trop, le démentiel.
L’auteur aborde la seconde guerre mondiale du point de vue de son étrange personnage, qui plus est allemand. On est donc dans un angle complètement inhabituel et, selon nous, intéressant car il permet de parler de l’Histoire sans pour autant la mettre au centre du récit. Elle se déroule donc en parallèle de la vie de Loeser, tout comme elle se déroule de manière contemporaine en parallèle de tout un chacun. Ce point de vue peut être considéré comme dur mais il n’en reste pas moins réaliste selon nous.

Notre équipe s’est donc fait avoir par l’ovni littéraire qu’est L’accident de téléportation. Nous ne sommes pas persuadées que tout le monde peut y accrocher. Il faut, à notre avis, s’y plonger l’esprit bien ouvert en étant préparé à rien à part la certitude de se faire embarquer dans une drôle d’aventure. Si c’est le genre de livre décousu et étrange qui peut vous plaire, foncez !

Il est aussi possible de découvrir l’œuvre dans sa langue d’origine. Une partie de l’équipe l’a fait. L’écriture étant particulière, Il faut parfois accepter de ne pas tout comprendre mais cela reste faisable et agréable !

« Ces fêtes faisaient fureur depuis peu : elles se tenaient dans des bals désaffectés, des entrepôts de cercueils en faillite, des gymnases condamnés. Loeser estimait quant à lui que si un lieu était abandonné, il l’était certainement pour une bonne raison et que le faire revivre volontairement relevait du vice »

L’accident de téléportation de Ned Beauman
Collection Littérature étrangère/Joëlle Losfeld, Gallimard – 25€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>