47 Ronin de Carl Rinsch.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Nous lui donnons : ★★☆☆☆

Carl Rinsch, réalisateur de « Wolverine, le combat de l’immortel », se rapproche à nouveau de l’Asie avec son dernier film : 47 Ronin. L’équipe de Badachaboum – Paris a eu l’opportunité de voir ce film en avant première et vous dit tout à son sujet.

47 Ronin est une légende japonaise qui raconte comment 47 samouraïs vengèrent leur maître condamné à une mort injuste par le « shogun » – pour faire TRÈS simple, on peut dire que le « shogun » est un dictateur militaire du Japon ancestral. Cette légende est également inspirée d’une histoire vraie : tout comme les 300, les 47 samouraïs se sont rebellés contre toute une armée afin de sauver l’honneur de leur chef.

On assiste ici à un véritable mélange des cultures japonaises et américaines : le jeu entre les couleurs, les traditions et l’histoire soulignent une véritable connaissance des deux mondes, aussi différents soient-ils. Les images sont belles et les effets spéciaux plutôt réussis. Ce sont clairement les points forts de ce film.
L’histoire est également plutôt intéressante mais finalement pas si originale que ça.
Le choix des acteurs – et on pense surtout à Keanu Reeves en disant cela – est assez mal effectué : le rôle de l’américain manque sacrément de charisme et c’est bien dommage. Par ailleurs, les scènes de combat semblent un peu trop faciles et sont rapides. On voudrait plus de combats d’épées époustouflants à nous couper le souffle, dommage…
Une fois le film terminé on a le sentiment d’avoir passé un moment agréable sans distinction particulière. C’est quelques jours plus tard que l’on réalise que les souvenirs qui nous en restent sont bien maigres.

Un film à voir donc pour se distraire ou pour ce mélange de culture si intéressant, mais à éviter si on sélectionne avec soin les films que l’on regarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>